dfromparis, future shaper generation

Worldwide life of a parisian guy. Coups de coeurs, coups de gueule, des bons plans, de la hype, de la musique... et quelques questions existentielles aussi... Car au final, peut-on vivre sans amour?

mardi 23 juin 2009

Flash Backs et autres Roll Mops. Episode 3: Les bonnes intentions

Samantha James "Breathe You In" : 

Si c'était à refaire, je recommencerai. Mais pour l'heure, la fête est finie. Tout doit rentrer dans l'ordre. Après l'ivresse, le raisonnable. L'ivresse du raisonnable, pourquoi pas? C'est peut-être un concept finalement. Remplacer le robinet qui fuit. Changer ce meuble pas très pratique. Donner ces vieilles fringues à la Croix Rouge. Se coucher un peu plus tôt. Arrêter le romantisme à rebours. Cesser la débauche de rêveries pratiques. Ne plus se comporter comme des enfants au stade anal. Réfléchir avant d'agir. Devenir adulte, quoi. Ce qu'on nous demande d'être chaque jour un peu plus. Ce pourquoi on nous exorte à grandir. Pour redonner l'exemple...

Au lieu de cela, c'est le désordre qui s'accroche. Le robinet fuit toujours. On dépense le double de son loyer en fringues ou en sorties. On rentre toujours aussi tard, saoûlé d'un rouge pas toujours de bonne qualité (notre estomac nous le rappelle un peu plus à chaque fois pourtant). Les bricolages ingénieux sont toujours sur le papier. Les budgets bien établis aussi. On prend toujours nos rêves pour des réalités...

Posté par dfromparis à 18:02 - Cogito ergo sum? - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

    Déjà lu...

    Combien de fois a-t'on déjà lu ou dit ces phrases ?
    Juste des voeux pieux destinés à se tromper soi-même pour mieux s'accepter et continuer ?
    Ceux qui nous entourent n'y croient plus...
    C'est l'idée de changer qui nous séduit. Juste une idée qui passe.

    Posté par Aymeric, dimanche 28 juin 2009 à 11:38
  • > Aymeric

    ...et? Une photographie à un instant T ne peut rarement refléter ni revêtir la complexité d'une réalité. Lu, relu, vu, revu... qu'importe... Mon intention n'est pas de prétendre ré-inventer l'eau chaude à chaque fois.

    L'écrit est ainsi fait, posthume et éphépère, souvent très imparfait, puisqu'il se fige une fois livré. Alors évidemment, la justification qui, confrontée à une autre, conduit certainement à une autre equation... mais ce n'est pas pour autant qu'il faille dénigrer la précédente.

    L'occulter serait probablement le véritable mensonge, finalement. L'entourage n'y croit plus? Ses croyances sont parfois bien pires alors...

    Posté par dfromparis, dimanche 28 juin 2009 à 12:18
  • Tu écris toujours aussi bien.

    Je ne t'ai pas oublié, prends bien soin de toi.

    Posté par Xquise, samedi 31 octobre 2009 à 13:19
  • Tu écris toujours aussi bien.

    Je ne t'ai pas oublié, prends bien soin de toi.

    Posté par Xquise, samedi 31 octobre 2009 à 13:19
  • > Xquise

    Hey you! C'est gentil de donnr des news, ça me fait plaisir. Que deviens-tu? Envoie moi un mail qu'on discute un peu. La bonne bise.

    Posté par dfromparis, samedi 31 octobre 2009 à 20:14

Poster un commentaire