dfromparis, future shaper generation

Worldwide life of a parisian guy. Coups de coeurs, coups de gueule, des bons plans, de la hype, de la musique... et quelques questions existentielles aussi... Car au final, peut-on vivre sans amour?

mardi 28 octobre 2008

"Je prend mes RTT pour dormir..."

C'est un des résultats d'une étude menée par la CFDT Cadres auprès de cadres du privé et du public. Car si les cadres "ne comptent pas leurs heures, ils comptent leurs jours et notamment leur jours de repos ou de RTT!"

Chaque cadre, en fonction de ses contraintes (familiales, etc), définit qu'une journée de travail "acceptable" tourne souvent autour de 10 heures de travail  et que les RTT constituent pour lui un système de compensation, un facteur d'équilibre ou une soupape, alors que certains cadres avouent "je prend mes RTT pour dormir". La belle affaire! En même, temps, moi je n'en n'ai plus de RTT... c'est peut-être pour ça que je manque de sommeil en fait... lol

Autre point relevé: les contraintes du "reporting", qui consiste à traduire en chiffres et tableaux de bord les activités de la journée, entraînent une sentiment de dévalorisation du travail et de perte de sens, cela peut occuper jusqu'à 35 à 40% du temps. Tu m'étonnes... ça et la réunionite aigüe, quelle perte de temps!

Je vais vraiment finir par l'ouvrir ma baraque à frites... en plus, il parait que ça ne fait pas grossir les frites, j'ai lu ça dans la presse très sérieuse il y a quelques jours alors...

Posté par dfromparis à 19:58 - Bla bla bla - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    une baraque à frites, d'accord, mais avec de la musique soigneusement sélectionnée alors!
    C'est un concept à creuser d'ailleurs
    Je pensais à un kebab+ corner champagne moi...

    Posté par IamnoOne, mardi 28 octobre 2008 à 21:14
  • Bizarre, je me reconnais assez bien là dedans lol

    Moi je prends mes RTT pour:
    - Dormir [en effet]
    - Bosser au calme [oui, j'ai honte]
    - Récupérer d'un manque de sommeil pendant le weekend
    - Prendre mon temps, faire du shopping, faire mon touriste... etc.

    Et sinon, pour la baraque à frites, c'est une idée à creuser. Ceci dit, la restauration, c'est quand même assez ingrat et exigeant comme boulot, il faut être honnête.

    Posté par B., mercredi 29 octobre 2008 à 09:55
  • Réponses à...

    > IamnoOne: Désolé, j'aime pas le kebab... des crèpes?? (en plus ça se marie mieux avec le champagne!)

    > Monsieur B: c'est clair... mais en même temps, avec le recul, je ne vois pas quel métier n'a pas son côté ingrat...

    Posté par dfromparis, mercredi 29 octobre 2008 à 12:10
  • Frites....

    je peux prendre des parts dans l'affaire ?

    Posté par esther, jeudi 30 octobre 2008 à 00:13

Poster un commentaire