dfromparis, future shaper generation

Worldwide life of a parisian guy. Coups de coeurs, coups de gueule, des bons plans, de la hype, de la musique... et quelques questions existentielles aussi... Car au final, peut-on vivre sans amour?

dimanche 5 août 2007

Ma Résilience...

Johan Gielen "Moments": 

(Note à moi même inspirée par différents événements et diverses personnes) Il y a des jours comme ça où j'en ai assez de proposer des choses, d'être toujours disponible, d'écouter, de relancer, de compatir, d'être au garde à vous, de rendre service, de ménager les susceptibilités, de supporter les silences inexplicables... pour des gens ego-centrés qui finalement ne pensent qu'à leur confort ou qui finissent par trouver normal qu'on se mette en quatre pour eux ou que l'on cède à tous leurs caprices. Non, tout ceci n'est pas un dû. Parfois cela mérite que l'on s'y attarde un peu, en allant regarder un peu plus loin que le bout de son nez, juste prendre conscience du pourquoi. Du comment. Du tout ça. Ma gentillesse et mon légendaire pouvoir de compréhension confine parfois à la bêtise, je m'en rends compte encore aujourd'hui. Car la morale de l'histoire dans tout ça, c'est que sans les autres, on n'est pas grand chose. A l'oublier, on finit seul. Le retour de bâton dans la figure de ceux qui se croient intouchables, je le vois tout les jours. Tant pis pour eux. Sinon, "je vais", merci. Et comme il est tard déjà, je tire le rideau. Jusqu'à demain du moins... ;-)

Posté par dfromparis à 07:37 - Cogito ergo sum? - Commentaires [29] - Permalien [#]

Commentaires

    Comme quoi !

    entièrement de ton avis.

    Posté par yepboy, dimanche 5 août 2007 à 07:40
  • > Yepboy

    Ah oui? Alors bonnes vacances et surtout ne change rien, tout va bien...

    Posté par df, dimanche 5 août 2007 à 07:55
  • Ces gens ne te méritent pas, tout simplement.

    Posté par eltan, dimanche 5 août 2007 à 09:16
  • Comme d'habitude, je ne comprends pas grand chose. Tout ce que je sais, c'est que, comme dans toute relation humaine [quelle qu'elle soit], un peu de réciprocité ne fait pas de mal.

    Bon c'etait pas ca le suspens pour le 8/09 j'espère, hein?! ;ob
    Bises m'sieur!

    Posté par B., dimanche 5 août 2007 à 09:53
  • Les risques du métier

    Effectivement, on est parfois déçu par les autres, on en a marre, on se dit, "trop bon, trop con..."
    Certaines personnes donnent beaucoup à leurs amis : temps, affection, énergie et finalement, en retour, la déception est là. Mais faut-il pour autant changer son mode de fonctionnement avec ses amis ? Pas facile...
    Pas facile parcequ'il est difficile de remettre en cause ses propres modus operandi.
    Pas facile parcequ'il y a des gens autour de nous qui ont besoin de nous et qu'il serait injuste de leur reprendre ce qu'on a donné.
    Pas facile parcequ'avoir les relations affranchies des jeux de pouvoirs et des calculs sont les plus belles, en amitié comme pour le reste.
    Des déceptions en amitié nous avons tous connus et nous en connaitrons encore.
    Parfois on se trompe...
    Envie de baisser les bras et de devenir égoiste et cynique. Mais voilà, ce n'est pas toi, cher Dfp ! Et tu as raison, au final, ceux qui prennent sans donner se retrouvent seuls ou entourés de gens comme eux, ce qui revient au même.
    Je t'embrasse fort, et on se voit très vite à Ibiza.

    PS : 07h37 ? Tssss tssss tssss

    Posté par on a morning, dimanche 5 août 2007 à 10:06
  • > Les déceptions ne tuent pas et les espérances font vivre.

    Donner et ne rien attendre en retour a toujours ses limites.je suis d'accord avec OnAmorning. certaines personnes peuvent vous user complètement et abuser de votre gentillesse. la déception fait mal. tu es infiniment bon, comment se protéger de la monstruosité des autres? aucune solution, à moins de devenir un monstre soi-même...et ce n'est pas ton genre! la nature fait bien les choses, le retour du baton finit toujours par arriver. divine providence?
    Ah si j'étais croyant, je dirais que le meilleur moyen de vivre une existence pleine d'idéal, tout en s'épargnant d'amères déceptions, serait sûrement de garder son coeur pour Dieu seul.
    Mais après tout, le rôle de la douleur, des déceptions et des idées noires n'est pas de nous aigrir, de nous faire perdre notre valeur et notre dignité, mais de nous mûrir et de nous purifier.
    bons "préparatifs" et remplissage de valise avant ton départ! biz

    Posté par LyricS, dimanche 5 août 2007 à 10:54
  • Parce que c'est quoi tout ces gens qui ont le moral dans les chaussetttes

    attention, ce n'est pas un reproche, juste une constatation.
    A travers pas mal de blog, je ressens beaucoup d'ondes négatives, de bloggeurs qui n'ont pas le moral.
    Allez on baisse la tête (t'auras l'air d'un coureur) et on affronte la tempête.
    Sourit, offre toi aux autres, si ce n'est maintenant, un jour Dieu te le rendra.

    Je voulais sortir encore quelques grandes belles phrases toutes faites mais je suis un peu à cours...

    Posté par ekkooo, dimanche 5 août 2007 à 12:19
  • >ekkooo

    moi personnellement, je suis déjà dans cet esprit. j'ai affronté la tempête. retour au calme depuis qq temps déjà. et je m'ouvre ... à bon entendeur ;-P
    pas la peine de sortir des grandes phrases, tes mots sont déjà suffisamment justes

    Posté par Lyrics, dimanche 5 août 2007 à 12:50
  • > Eltan

    Je n'irai pas jusque là car ce serait prétentieux de ma part mais dire que ce n'est pas très équilibré, oui!

    Posté par dfromparis, dimanche 5 août 2007 à 13:37
  • > Monsieur B.

    Non, rien à voir avec le 8 septembre, j'ai dit que je lèverai le voile demain!

    Posté par dfromparis, dimanche 5 août 2007 à 13:41
  • > On a morning aka On a night

    Non, il ne faut pas changer en effet, c'est juste dur quelques fois de maintenir le cap...

    Posté par dfromparis, dimanche 5 août 2007 à 13:44
  • > LyricS

    Parfois je me dis que moi aussi je pourrai beaucoup plus penser à moi et moins me soucier moins du bien être des autres ou des conséquences que mes actes peuvent avoir... mais je n'y arrive pas vraiment

    Posté par dfromparis, dimanche 5 août 2007 à 13:49
  • > Ekooo

    C'est juste un billet d'humeur. En dehors de ça, je vais plutôt bien. Je pars en vacances lundi, j'ai passé ma période d'essai au boulot et j'ai signé un des plus gros contrats depuis le début de l'année, j'ai globalement des amis très bien avec lesquels je passe des moments merveilleux... je n'ai toujours pas d'amoureux mais bon, quand je vois ce qui se passe dans les couples autour de moi, je trouve dans beaucoup de cas qu'ils sont pathétiques. Néanmoins, je reste "aware" à toute rencontre...

    Posté par dfromparis, dimanche 5 août 2007 à 13:55
  • wow wow wow ... je t'embrasse tendrement mon dfp ... life is a bitch mais tout de même qu'elle est belle quand elle nous offre la possibilité de jolie rencontre ... juste se souvenir des belles choses ... et moi j'en ai quelques unes .... grâce a toi Esther et quelques autres .... Bon ok c'est un peu hors sujet mais j'avai envie de te le dire quand même ...

    Posté par La FEE DAUBETTE, dimanche 5 août 2007 à 14:16
  • > La Fée

    "Chacun fait ce qui lui plait"

    Posté par dfromparis, dimanche 5 août 2007 à 14:33
  • L'impérative nécessité de la mise en perspective...

    Si tu évoques la résilience (qui est plus adaptée à "Si c'est un homme" de Primo Levi...), il faut que tu n'oublies la mise en perspective. Quand dans un environnement de destruction complète, tu te maintiens en vie pour des raisons inconnues, tu te projettes vers un moment meilleur... la question de la mise en perspective de ce que tu vis pourrait être sa comparaison avec des situations plus difficiles que peuvent vivre autrui...
    Je crois que nous n'avons pas le droit de nous plaindre même si parfois nous avons besoin de "péter un cable"...
    Toujours regarder où l'on vit et avec quoi et le mettre en perspective... avec autrui.

    Posté par mry, dimanche 5 août 2007 à 16:53
  • Je sais que c'est un peu l'hopital qui se fout de la charité mais bon. Je ne suis plus déprimé depuis que je sors moins et surtout depuis que j'ai mis de côté pas mal de substances addictives. A commencer par l'alcool.

    Posté par Sociable, dimanche 5 août 2007 à 17:14
  • Réf.

    suivons notre prophète Pascal Sevran : chanter la vie! heuuuu...

    Posté par LyricS, dimanche 5 août 2007 à 17:48
  • > Mry

    C'est pour ça que j'ai pris la peine de préciser dans un commentaire plus haut que "En dehors de ça, je vais plutôt bien. Je pars en vacances lundi, j'ai passé ma période d'essai au boulot et j'ai signé un des plus gros contrats depuis le début de l'année, j'ai globalement des amis très bien avec lesquels je passe des moments merveilleux..."

    Je m'autorise des coups de gueule et des états d'âmes aussi... Quant à la mise en perspective, aux vues de certaines de mes notes passées, on ne peut pas dire que j'en manque vraiment...

    Ma vie peut paraître facile et priviligiée vu d'ici, mais ce que j'ai, je l'ai gagné et mérité, j'ai beaucoup travaillé et donné pour ça (et je continue encore), rien n'est arrivé par hasard ni même par la chance. Et, justement, je n'ai jamais oublié personne sur le rebord de la route ni n'ai oublié d'où je viens.

    D'où parfois mon étonnement face à certains comportements que je pourrais avoir mais que je n'ai pas, précisément...

    Posté par dfromparis, dimanche 5 août 2007 à 17:52
  • > Sociable

    Je ne suis pas déprimé, mes notes précédentes ne traduisent aucun mal-être. Il y a des choses structurelles (qui vont globalement bien) et des événements conjucturels qui, eux, me posent question.

    Juste peut-être pour "remettre en perspective" comme le suggère Mry, j'ai vécu en couple pendant 11 ans sérieusement, cela fait + de 15 ans que je sors et que je m'amuse, j'ai toujours "assuré" professionnellement. N'étant pas quelqu'un d'excessif, j'ai toujours su contrôler mes abus.

    Que maintenant, parce que la situation de certaines personnes de mon entourage change, ainsi que le regard qu'ils ont sur les autres, ne veut pas forcément dire que ce soit moi qui soit dans l'erreur... au delà de la facilité que c'est que de juger la manière dont je vis ma vie. Mais le temps nous le dira. Et j'ai confiance en moi.

    Posté par dfromparis, dimanche 5 août 2007 à 18:00
  • > LyricS

    lol... comme dirait mon pote Nico: "Danser, c'est la vie!!".

    Posté par dfromparis, dimanche 5 août 2007 à 18:02
  • Parfois on se sent exclus, parfois on a l'impression de donner des coups d'épée dans l'eau, parfois on donne, et on ne reçoit rien en retour.
    et parfois a force de persévéré on se lasse.
    et parfois on garde l'espoir tout de même!

    Posté par The 6L20, dimanche 5 août 2007 à 23:08
  • Je suis totalement en phase aujourd'hui. C'est dingue. Dingue.

    Posté par Creaminal, lundi 6 août 2007 à 00:06
  • > Creamy

    Ah bien tu vois....

    Posté par dfromparis, lundi 6 août 2007 à 00:33
  • > The 6L20

    Parfois oui... ce n'est pas si simple. Peut-être faut-il ne pas trop attendre ou en tout cas pas comme on voudrait que ça vienne... C'est tout.

    Posté par dfromparis, lundi 6 août 2007 à 06:32
  • c'est du vecu tout ca.
    J'en suis arrivee a donner differemment et surtout a refrener mes attentes. Je suis souvent decue, mais moins etonnee. Changer la donne ne plus etre celui qui donne mais aussi celui qui recoit un peu. Tout est gratuit et la gentillesse spontanee, mais quand meme !
    Nous ne sommes pas toujours aussi blindes qu'il n'y parait.
    Education ? Confiance ? Abus ?

    Posté par SBlabl', samedi 15 septembre 2007 à 15:50
  • > Sblabl'

    Un peu tout ça je crois...

    Posté par dfromparis, samedi 15 septembre 2007 à 17:12
  • Si tu savais comme j'en ai marre de tout ca.
    Ca me desespere. Je veux de la passion dans l'echange, du plaisir partage et surtout de bons moments sans avoir a me mefier ou etre decue apres.
    Desolee, rien ou peu a voir avec hier, juste mon ambiance perso de cette longue annee qui vient de s'ecouler ... Mmmmmm ca fait du bien de le dire ailleurs, un peu cachee !

    Posté par S., samedi 15 septembre 2007 à 18:40
  • S.

    Ici tu ne crains rien... lâche toi va... C'est vrai que c'est fatigant parfois, mais que veux-tu... on ne se change pas vraiment sur ces côtés là... Trop bonne un jour, trop conne toujours

    Posté par dfromparis, samedi 15 septembre 2007 à 19:23

Poster un commentaire