dfromparis, future shaper generation

Worldwide life of a parisian guy. Coups de coeurs, coups de gueule, des bons plans, de la hype, de la musique... et quelques questions existentielles aussi... Car au final, peut-on vivre sans amour?

lundi 15 mai 2006

Chapitre 1 : "Techno"

Tout commence par une musique électronique tourbillonnante s’élevant dans la nuit avec en toile de fond, La Ville en contrebas. Elle est toute petite, vue comme ça. Comme un vers luisant perdu dans la forêt. Mais La Ville grossit à la mesure de plus en plus rapide des beats synthétiques. Et on découvre des rues. Des fenêtres éclairées derrière des rideaux. Des néons clignotants. Des phares de voitures. Jaunes. Leurs postérieurs, rouges. Leurs slaloms entre les immeubles. Et en son sein, une population toute agitée.

A l’intérieur de certains appartements, des hommes et des femmes se préparent. Des masques tombent pour une nuit ou deux. Pour un peu plus de temps peut-être pourvu qu’il y ait encore l’excitation. Car à la tombée de la nuit, les âmes se découvrent. Elles s’affranchissent de leur image et s’expriment enfin. Car la nuit, confidente et amie, n’a pas de tabous. Elle accepte tout. Alors oui, les âmes se découvrent… mais pour mieux mentir. Car lorsque les masques tombent, d’autres prennent leur place, plus éphémères ceux-là. Ils s’usent plus vite car il faut être toujours plus différent. Toujours être en avance sur les autres. C’est comme une boulimie. Consommer enfin cette vie que l’on a fait attendre toute la journée. Comme si l’on avait pris son ticket pour la morgue.

Le rythme synthétique va toujours plus vite. On plonge enfin. On se retrouve dans le noir. Court instant avant que les spots aveuglants ne recommencent à taper en cadence laissant apparaître une foule apocalyptique sautant à l’unisson sur une piste de danse comme pour une grande prière interdite. Chacun aime son voisin à cet instant précis. Tout le monde s’aime. L’apparence est bien trop forte pour signifier quoi que ce soit. Chacun s’évertue à se faire remarquer. Un vêtement. Une pose. Un geste. Pourtant, c’est toujours le plus discret ou le plus anodin qui a fini par attirer l’attention tant convoitée.

Des bras se lèvent. Des têtes tournent. Des corps s’expriment. L’esprit est ailleurs. La chair reprend son droit. L’instinct aussi. La quête sauvage d’un phantasme. Mais où est-il ? La quête est à peine commencée qu’il faut déjà partir. Pas le temps de s’être habitué. Pas le temps d’avoir marqué son territoire. Pas le temps d’obtenir la récompense de ses efforts. La nuit a repris sa liberté. Il faudra revenir une autre fois. Avec un autre masque. Reste la musique pour abreuver les souvenirs. Un regard. Un visage. Un sourire. De simples instants. Une étreinte furtive, peut-être. L’odeur d’un parfum. Mais qu'importe ?


...La nuit prochaine est déjà dans nos têtes !


© dfp février 1994 - Chapitre 1 extrait de mon roman "Rien du tout (photographies ordinaires de 1994)"

Posté par dfromparis à 00:00 - Mes écritures, mon roman, etc... - Commentaires [19] - Permalien [#]

Commentaires

    'A l’intérieur de certains appartements, des hommes et des femmes se préparent. Des masques tombent pour une nuit ou deux. Pour un peu plus de temps peut-être pourvu qu’il y ait encore l’excitation. Car à la tombée de la nuit, les âmes se découvrent. Elles s’affranchissent de leur image et s’expriment enfin. Car la nuit, confidente et amie, n’a pas de tabous. Elle accepte tout'
    c'est franchement dommage dles laisser enfermer. Comme jl'avais dit une fois, ya quelque temps et en même temps, pas longtemps, t'as une jolie plume qui mériterait plus d'égards.

    Posté par Benjamin, vendredi 26 octobre 2007 à 14:29
  • > Benjamin

    Les aléas de la vie... on ne fait pas toujours ce qu'on voudrait, ni ne pouvons pas toujours faire de nos passions notre métier...

    Posté par dfromparis, vendredi 26 octobre 2007 à 14:40
  • pas toujours ouais, mais quand on possède un talent n'importe lequel, autant l'montrer entièrement que dlaisser les gens sur leur faim.
    Ca m'fait rire, parce que dans l'fond, enfin c'est que mon avis hein, mais on est opposé c'est grave, et pourtant pas tant que ça mais bref, jme marre tous seul. Tu dis blanc jdis noir, toi noir moi blanc et en fin de compte, noir ou blanc c'est la même couleur. Brefff mode jparle tous seul mais c'est cool.
    Quand à toi, encore une fois, (remarque jpeux m'exprimer comme jveux hein, personne ne me lira à part toi) donc bein j'avoue que quand on te lit on ne s'attend pas spécialement à lire tes écrits, enfin sont là sont vraiment à part (ouais normal) mais c'est beau. Et bein un mot pour définir cque jpense. 'wow'. Fini.

    Posté par Benjamin, vendredi 26 octobre 2007 à 15:03
  • > Benjamin

    Parfois j'ai quand même du mal à te suivre tu sais... On s'attend pas à quoi? Ou on s'attend à quoi plutôt??

    Posté par dfromparis, vendredi 26 octobre 2007 à 15:34
  • Ca donne un prafum de la techno parade

    Posté par Kitt67, dimanche 14 mai 2006 à 20:39
  • tu as ecrit un roman? tu l'a publié? j'en veut un ex dedicacé…

    Posté par yoyostereo™, lundi 15 mai 2006 à 10:10
  • Oui j'ai écrit un roman (plusieurs même) mais pas publiés non....

    Posté par dfromparis, lundi 15 mai 2006 à 11:12
  • Bouillon de culture

    Tu as tenté de les faire publier ou jamais ?
    Moi j'ai jamais essayé de proposer les miens ...
    Moi j'aime bien en tout cas ...

    Posté par La fée, lundi 15 mai 2006 à 11:49
  • j'aime beaucoup les morceaux de ta radio blog.
    merci.

    Posté par wam, lundi 15 mai 2006 à 11:58
  • Vol de nuit

    salut amigo
    Dfp romancier? une des nombreuses facettes du diamant Dfp?
    en tout cas ça n'est pas pour me déplaire, car sans faire le faux derch (et dieu sait qu'on l'est dans le commerce), j'aime beaucoup cet extrait. Si le reste est du même acabit, fais tourner sur le blog!
    Hasta luego

    Posté par luca, lundi 15 mai 2006 à 12:31
  • Quelques Réponses

    @ La Fée & Wam : merci (mais pas pour les mêmes raisons lol).

    @ Luca : je mettrai d'autres extraits en ligne bientôt...

    Posté par dfromparis, lundi 15 mai 2006 à 18:14
  • Tu me loges pour la techno parade?

    Posté par Kitt67, lundi 15 mai 2006 à 22:43
  • la nuit, masques et bergamasques...
    parfois, oui, quand les lumières aident au maquillage.
    mais aussi parfois laisser les inhibitions au placard.
    merci pour le Gotan Project et le Ralph Myerz!

    Posté par Dan, lundi 15 mai 2006 à 23:04
  • Natural Born Writer

    Vraiment pas mal du tout df )
    tu devrais prendre le temps de le proposer à qqes éditeurs, rien à perdre, tout à gagner. Moi je n'arrive jamais à en finir un seul, quand j'ai un idée que je trouve excellente, je commence pis bon ça me gave, trop long, trop de travail, et une autre idée débarque, un jour je ferais un mix de toutes mes pages, ça serait nawak ms ça fera au moins un bouquin entier )
    Allez df: ose !!!!!!!!!!!!!!!!

    Posté par demonz, lundi 15 mai 2006 à 23:18
  • Réponses...

    @ Kitt67 : je ne vais plus à la techno parade depuis bien longtemps... trop cheap ! Techno = musique electro pour mon titre... lol...

    @ Dan : oui.... & de rien !

    @ Demonz : oui peut-être que tu arriveras à en faire quemque chose finalement... Quant à moi, je ne suis pas assez sûr de moi. Si, c'est vrai.

    Posté par dfromparis, mardi 16 mai 2006 à 00:25
  • Ah bon ... ?

    @ dfp : ah bon ? toi aussi ?

    Posté par La fée, mardi 16 mai 2006 à 14:13
  • @ la fée :

    De quoi?

    Posté par dfromparis, mardi 16 mai 2006 à 15:23
  • dfp..

    ah naaaaaaaaaaaan, dfp, me sens obligée de te dire..
    lé 18h34, et ton radio bidule y marche pô..
    craignoss
    -a-

    Posté par alice, mardi 16 mai 2006 à 18:38
  • Alice...

    Ben merci mais ça devrait remarcher maintenant. Dans ce cas, tu vide le cache internet de ton navigateur et tu actualise. Normalement après c'est bon.

    Posté par dfromparis, mardi 16 mai 2006 à 18:59

Poster un commentaire